Nos événements-bénéfices

Dîner-conférence: 22 novembre 2017

75 personnes présentes. Un conférencier passionnant ! Un modérateur et porte-parole allumé!

« RIT BIEN QUI RÉA LE PREMIER : Le Régime d’épargne-actions à l’origine du Québec Inc. » 

1f-spf-2017Dans le cadre de la Semaine de la planification financière, 75 convives étaient présents le 22 novembre dernier à l’Hôtel La Plaza Évo de Montréal à l’occasion de la 2e édition de notre dîner-bénéfice avec monsieur Daniel Paillé, économiste et conférencier ainsi que monsieur Nicolas Boivin, CA, CPA, M.Fisc., modérateur et porte-parole de la Fondation.

Intitulée « Rit bien qui RÉA le premier: Le Régime d’épargne-actions (RÉA) à l’origine du Québec Inc. », cet événement organisé par la Fondation pour les consommateurs en partenariat avec l’Institut québécois de planification financière (IQPF) a connu un franc succès !

Daniel Paillé, témoin privilégié

Dès les premières réflexions de Jacques Parizeau en 1979, Daniel Paillé a brossé le tableau des problématiques qui menèrent à l’établissement du Régime d’épargne-actions du Québec («RÉA»). La toile de fond que le ministre des Finances du Québec avait devant lui à la fin des années soixante-dix peut être visualisée ainsi : une sous-capitalisation des entreprises québécoises, l’émergence de l’esprit d’entrepreneurship d’une nouvelle génération de développeurs, une place boursière montréalaise à recréer, une gestion des risques à mettre en place devant l’accroissement de capitaux issus des caisses de retraite alors en pleine expansion, des politiques fiscales plus agressives et distributives, une place à prendre par les Québécois dans le monde financier et celui des affaires, de vieilles habitudes d’épargne jugées très conservatrices, etc. Bref, une quadrature de cercle à réaliser. Daniel Paillé, alors conseiller économique et fiscal au cabinet ministériel de Jacques Parizeau, a vécu cette période d’effervescence qui mena à la création du RÉA, l’une des politiques fiscales des plus imaginatives et «rentables» au pays.

Conférence

De la conférence, on retient que le RÉA proposait une mesure fiscale simple, une déduction du coût d’achat d’actions émises par des entreprises québécoises, afin que se développe au Québec du capital de risque. Encourager les particuliers à acheter des actions était aussi particulièrement innovateur. « Être propriétaire de titres d’entreprises ou d’actions cotées en bourse n’était pas dans notre ADN », constate Daniel Paillé. En 1986, c’était 150 000  qui avaient acheté des titres RÉA. Au fil des ans, le programme s’est étiolé en se complexifiant. Au milieu des années 80, certains économistes se moquaient des RÉA, notamment parce que des entreprises du milieu de l’alimentation avaient fait de grosses émissions d’actions et parmi celles-ci, la petite entreprise Alimentation Couche-tard. Pour se moquer du RÉA, certains ont dit qu’il mettait en place une économie de dépanneur. Aujourd’hui, Couche-tard est une entreprise en santé financière qui occupe une place importante dans l’économie québécoise et nord-américaine. M. Paillé reconnait que certaines entreprises qui ont cherché à se capitaliser par l’émission de RÉA ont connu un cuisant échec, mais c’est là le propre du capital de risque.

Période de questions

En période de questions, M. Louis Audet, président de Cogeco, demandait à Daniel Paillé si un programme comme celui des RÉA pourrait être pertinent en 2017. Pour le conférencier, les RÉA ont été une bonne idée dans leur contexte. Ils ont même éduqué M. et Mme tout le monde à la possibilité de développer un portefeuille dans lequel il pourrait y avoir autre chose que des obligations. Aujourd’hui, l’état de l’économie n’appelle pas à un tel activisme fiscal de l’État. Mais il faut de bonnes idées au gouvernement comme en entreprise. C’est à la jeune génération que M. Paillé laisse le soin de trouver ces idées.

Galerie-photos souvenirs

016

017

 75 personnes sont venues écouter M. Paillé présenter les 40 ans du RÉA.

 

003020

 

 

 

 

 

 

018014

 

 

 

 

 

 

 

Notre conférencier

pailledaniel_bqDaniel Paillé est économiste. Il détient une maîtrise ès sciences économiques de l’Université du Québec à Montréal et un baccalauréat en administration des affaires (économie appliquée) de HEC Montréal. En début de carrière, Monsieur Paillé a occupé, pendant neuf ans, divers postes professionnels et de direction au sein de l’administration publique notamment, la gestion du portefeuille des sociétés d’État, le programme de privatisation, la trésorerie et la dette publique du gouvernement du Québec. Il a par la suite, pendant plus de vingt ans, assumé des responsabilités de dirigeants financiers au sein d’institutions financières et de sociétés ouvertes. Ainsi, Daniel Paillé s’est retrouvé à la Caisse de dépôt et placement, à la Société générale de financement, chez Québecor et au Groupe Canam Manac.

Par la suite, Daniel Paillé a été professeur invité, puis professeur associé à HEC Montréal. Il a contribué pendant six années aux affaires publiques, politiques et gouvernementales, d’abord à titre de député à l’Assemblée nationale du Québec et ministre de l’Industrie, du commerce, de la science et de la technologie au sein du gouvernement du Québec, puis député à la Chambre des communes du Canada. Il est présentement administrateur du Groupe TVA Inc. et membre de son comité d’audit. Il a siégé au conseil d’administration de quatorze sociétés et présida de nombreux comités d’audit.

MOOC-10-CARRE2Notre modérateur et porte-parole

Nicolas Boivin CPA, CA, M. Fisc.,  professeur titulaire au Département de sciences comptables de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et fiscaliste bien connu des milieux de l’éducation, de la consommation et des médias. Il est le porte-parole de la Fondation et sera le modérateur de cette conférence. Le professeur Boivin a remporté de nombreux prix dont  le Prix d’excellence en enseignement (UQ), le Prix Excellence CPA – Enseignement, le Prix du ministre (mention) et le Prix d’excellence en enseignement (UQTR).

Nos ambassadrices

Mary Hagerman, M.Sc., FESI, Pl.Fin.

mary-avril-2017Mary Hagerman est une de nos ambassadrices pour notre dîner-conférence. Conseillère en placement et gestionnaire du portefeuille au sein du Groupe Hagerman-Archambault à Montréal, elle est auteure du livre : L’Investisseur Ceinture noire, un guide inspiré des arts martiaux pour se sentir riche et bien dans sa peau.

En trente ans de métier dans les finances, Mme Hagerman a vu des attitudes malsaines à l’égard de l’argent pervertir et aigrir bien des vies.  Son livre, ses conférences et son travail quotidien avec sa clientèle mettent l’emphase sur le développement d’une relation saine avec l’argent et l’atteinte du bonheur financier.

morin-sonia-014-web-200x200Sonia Morin, CA, CPA

Sonia Morin est une autre de nos ambassadrices. Professionnelle en planification financière engagée dans le milieu philanthropique depuis plusieurs années.

Aux titres professionnels qu’a acquis Sonia Morin, ajoutons qu’elle a parfait ses connaissances au 2e cycle en fiscalité. Elle est consultante en mesures fiscales, en don planifié avec une expertise pertinente pour les personnes handicapées.

Reconnaissance pour une formation continue

Cette conférence est reconnue comme formation par l’Institut de planification financière (IQPF)et la Chambre de sécurité financière (CSF). Cette conférence a été présentée en direct via un webinaire et sera en rediffusion en 2018 par Le Conseil en Direct-CDPSF.

IQPF reconnaît l’activité comme une formation continue et lui octroie 1 UFC dans un ou plusieurs domaines de la planification financière (PDOM). Le numéro d’accréditation est le : IQPF17-09-0001-G et la période de validité de la reconnaissance est du 22 novembre 2017 au 23 novembre 2019. La Chambre de la sécurité financière reconnait aussi la conférence comme activité de formation au numéro de reconnaissance: CSF17-11-40528 pour un nombre d’UFC total : 1 Nombre d’UFC et matière : 1 en matière générale. Date de validité : Du 22 novembre 2017 au 21 novembre 2019.

Déductions fiscales

Prenez note qu’un reçu d’impôts vous sera acheminé d’une valeur de 60$ pour le billet de 110 $ et de 250$ pour l’achat d’une table de 650 $. Aucun reçu d’impôt pour le prix étudiant ou communautaire.

Un partenaire principal, deux ambassadrices et des commanditaires.

La Fondation pour les consommateurs remercie son partenaire principal l’Institut québécois de planification financière (IQPF), ses deux ambassadrices Mary Hagerman, M.Sc., FESI, Pl.Fin., conseillère en placement et gestionnaire de portefeuille au sein du Groupe Hagerman-Archambault et Sonia Morin, CPA ainsi que ses commanditaires :

  • Conseil des professionnels en services financiers (CDPSF) et Le Conseil en direct pour la présentation du webinaire en direct
  • MNP Ltée
  • Ordre des CPA du Québec
  • Les Affaires
  • Économies & Cie.

Nous vous attendons pour une 3ième édition en novembre 2018 !

Notre partenaire principal  :

Print

 

 

Notre commanditaire OR :

logo-couleur

 

Nos commanditaires BRONZE  :

MNP_LTEE-logo_343C

 

 

cpa_fr_hor_plur_3l_cmyk

Notre partenaire MÉDIA:
1lesaffaires-web-rgb-hr

 

 

Notre partenaire WEB :

eco-cie

 

 

 

À lire : https://economiesetcie.com/2017/10/fondation-pour-les-consommateurs/

_______________________________________________________________________________________

24 novembre 2016:  notre première édition du dîner-conférence en partenariat avec l’Institut québécois de la planification financière (IQPF)

SemaineDans le cadre de la semaine de la planification financière, le 24 novembre 2016, la Fondation a organisé un dîner-conférence en partenariat avec l’Institut québécois de la planification financière (IQPF) en présence d’une soixantaine de personnes au centre-ville de Montréal.

Sur le thème Auto-efficacité, stress financier et la décision de demander de l’aide d’un planificateur financier, la conférence de Nathalie Bachand, A.S.A. Pl. Fin. et Rose-Marie Charest, psychologue et communicatrice, ont fait ressortir l’importance de l’empathie lors de rencontres de planification financière.

L’événement a rapporté 2000 $ dans le cadre de notre campagne de financement 2016-17.

Conf161124 004Ce fut l’occasion pour des planificateurs financiers et des conseillers budgétaires d’associations de consommateurs du Québec de se réunir ensemble autour d’un sujet commun: comment aider une personne dans une démarche qui touche leurs finances personnelles.

Remerciements à:
 iqpf